Centre d'histoire des religions, de critique biblique et de recherche des origines
du christianisme. Fondé en 1949 par Prosper Alfaric et Georges Ory.
Ernest RenanLe cercleLes conférencesLes cahiersLes universitésTexte à l'honneurPrix C.E.R
BibliographiesLiensNos DVDBibliothèqueDevenir membreNous contacter

 

Découvrez notre entrevue avec notre nouveau Président, Monsieur Guy RACHET. 

 

 

Entrevue avec Guy Rachet

 

Petite Biographie de Guy Rachet :

Guy Rachet est né à Narbonne, vers les bords de la Méditerranée, mer de soleil qui a marqué son enfance. Il fait des études secondaires dans sa ville natale puis en Normandie, à l’École des Roches où il se passionne en particulier pour la géographie mondiale et parallèlement, pour les civilisations antiques et exotiques. Dès l’âge de dix-huit ans il commence à voyager. Au cours d’un séjour de près de trois années au Sénégal et en Mauritanie, il s’intéresse plus particulièrement à l’archéologie, l’histoire, l’Orient, l’Antiquité, l’ethnologie, et prépare un travail de thèse sur l’ethnologie des « beidanes » (les Maures de Mauritanie) et leur langue, l’arabe Hassania, dans la cadre de l’Institut Français d’Afrique Noire, sous la direction du professeur Leriche.


Rentré en France, il poursuit des travaux personnels et continue d’écrire, tout en entreprenant de nombreux voyages qui chaque fois durent plusieurs mois, parfois près d’une année. D’abord l’Italie, l’Espagne, et la Grèce. Par ailleurs il prépare une édition critique (établissement du texte grec, traduction et commentaire) de la Bibliothèque d'Apollodore pour la collection des Universités de France, aux éditions « les Belles Lettres ».

Parallèlement, il fait des recherches dans le paléolithique dans la région de Narbonne avec Philippe Héléna, alors conservateur du musée de Narbonne, puis dans le néolithique et le gallo-romain, à Vals, en Ariège, avec l’abbé Durand, vice-président de la société préhistorique de l’Ariège dont il est lui-même membre.

En 1960 il fonde la section archéologique des jeunes de l’Association Guillaume Budé et entreprend les fouilles d’une villa gallo-romaine près de Châtillon sur Seine, et ensuite des annexes du théâtre d’Alba la Romaine (Ardèche) avec le professeur Leglay. Il fa it entre-temps de longs séjours en Espagne, en Italie et en Grèce.


Après s’être marié avec une jeune fille de père Belge et de mère Picarde, il a continué de voyager avec son épouse, visitant en détail les pays de l’Orient où il séjourne souvent plusieurs mois : Turquie, Liban, Iraq, Syrie, Jordanie, Israël/Palestine, Égypte, Libye, Tunisie, d’où il rapporte de nombreuses photos et une riche documentation. De ce mariage sont nés huit enfants.


D’autre part, il perfectionne ses études de philologie en suivant les cours d’épigraphie grecque à l’École des Hautes Études (et au Collège de France) de Louis Robert, et ceux d’égyptien ancien avec le professeur Posener.


Dès 1960 il a commencé à publier de nombreux articles dans diverses revues soit spécialisées (et en particulier dans le Bulletin de l’Association Guillaume Budé, dont il a été membre), soit de vulgarisation comme Archeologia, puis, à partir de 1968, il ne cesse de publier des ouvrages sur la Grèce, l’Égypte, l’archéologie, le Moyen Age, la préhistoire, la Gaule, l’Italie de la Renaissance. Néanmoins, il a commencé à écrire ses premiers romans et essais alors qu’il était encore élève à l’École des Roches, ainsi que des pièces de théâtres. En 1958 il rédige un gros ouvrage sous le titre du Pèlerinage de Grèce, à la suite d’un premier grand voyage dans ce pays : ouvrage qui ne sera publié, sans retouche, qu’en 1995.

Les autres ouvrages sont restés dans ses « tiroirs ». Entre 1968 et 1972 il rédige de nombreuses critiques et articles pour les Nouvelles Littéraires. Après avoir publié plusieurs volumes dans la collection Marabout Université alors établie à Verviers, sur l’initiative de l’un de ses amis Belges, auteur dans cette maison, il est invité à deux reprises avec sa famille pendant un mois chaque fois, en 1972 et 1975 en Roumanie pour préparer un ouvrage sur la préhistoire et les antiquités de ce pays latin. Par ailleurs, il a fait de nombreux voyages en Belgique, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, dans l’ancienne Yougoslavie, en Bulgarie, au Maroc et, par la suite, au Portugal et aux Etats-Unis.


A partir de 1979 il publie des romans historiques dont plusieurs étaient rédigés depuis longtemps : Massada, en 1979, écrit en 1974, Les Vergers d’Osiris et leur suite en 1981, écrits en 1967, pour lesquels il reçoit le prix R.T.L. Grand public de 1981... au total plus d'une soixantaine de volumes, outre une quarantaine de textes fondamentaux concernant les religions et les "sagesses", en tant que "directeur de collection", et plus de deux cents articles et critiques.


Entre 1984 et 1998 il a ajouté à ses activités celle de conférencier, en particulier au cours de voyages et de croisières de caractère culturel, en Grèce, dans le Proche-Orient, notamment en Égypte, en Jordanie et en Syrie.

Guy Rachet est membre de la Société des Études grecques, de la Société des Études latines, de la Société des Américanistes, de la Société Lord Byron, Président du Cercle Ernest Renan,


Et, à l’étranger, de l’Oriental Institute de l’Université de Chicago, de l’Archaeological Institute of America, des American Schools of Oriental Research, de l’Académie des Sciences de New-York (The New-York Academy of Sciences), de l’American Association for the Advancement of Science, de l’University of Pennsylvania Museum of Archaeology and Anthropology, de la National Geographic Society.

 

 

 

 

 
© 2006 Cercle Ernest Renan - Tous droits réservésIInformations légales